Fdesouche

01/11/22


31/10/22

L’ex-président brésilien (2003-2010), favori de l’élection depuis plusieurs mois, en est sorti vainqueur, malgré un scrutin ultra-serré face à son opposant conservateur Jair Bolsonaro.

Le dirigeant de gauche Luiz Inacio Lula da Silva a été élu dimanche pour un troisième mandat à la tête du Brésil, distançant d’une très courte tête le président sortant Jair Bolsonaro qui cinq heures après l’annonce officielle des résultats n’avait toujours pas reconnu la victoire de son rival honni.

Le président élu a obtenu 50,90% voix contre 49,10% pour Bolsonaro, soit un peu plus de deux millions de voix d’avance sur 156 millions d’électeurs. Il s’agit de l’élection la plus serrée de l’histoire du Brésil depuis le retour de la démocratie en 1985, après vingt-et-un an de dictature militaire, illustrant l’implantation du bolsonarisme, appelé à survivre à la défaite de son chef.

Le Figaro


Mais Lula va être très limité dans ce qu’il peut faire. Le parti de Bolsonaro est le plus important à la fois à la Chambre et au Sénat. Les alliés de Bolsonaro contrôlent les principaux gouvernorats du pays. Lula fait face à un bolsonarisme beaucoup plus puissance et à la dépendance d’une faction centriste corrompue

Le défi de Lula : sa victoire (50,9 %) a été serrée et l’élection a également donné des victoires aux « alliés de Bolsonaro, qui dirigent désormais les trois principaux États et constituent le plus grand parti du Sénat et de la chambre basse »


03/10/22

BRÉSIL – Le suspense reste entier au Brésil. L’ancien président de gauche Lula est arrivé en tête du premier tour de la présidentielle ce dimanche 2 octobre, mais le président sortant Jair Bolsonaro a mieux résisté que prévu et un 2e tour aura lieu pour les départager.

[…]

Cette courte victoire est décevante pour Lula, auquel les sondages promettaient une large avance, voire même un triomphe dès le premier tour, qu’il souhaitait célébrer sur la grande avenue Paulista de São Paulo.

Il devra affronter son ennemi juré lors d’un 2e tour, prévu par la loi électorale le 30 octobre.

Le président Jair Bolsonaro a bien mieux résisté que prévu alors que les sondages le disaient traînant loin derrière Lula dans les intentions de vote (36 % contre 50 %).

[…]

Huffington Post

Résultats détaillés


Fdesouche sur les réseaux sociaux