Fdesouche

L’Allemagne a-t-elle décidé de faire cavalier seul en Europe ? La question trotte dans la tête des partenaires européens du pays le plus peuplé de l’Union européenne. Il faut dire qu’entre un refroidissement des relations franco-allemandes, un plan de soutien de 200 milliards d’euros à l’économie du pays, présenté sans avertissement, et un désaccord sur la réponse à apporter à la crise énergétique, les dissensions s’empilent depuis des mois. Le temps presse, pourtant, alors que l’inflation galope et que les prix de l’énergie poursuivent leur envolée en Europe.

Que se passe-t-il outre-Rhin ? Une partie de la réponse est à chercher du côté d’un homme, le chancelier Olaf Scholz, arrivé au pouvoir il y a un an. Le social-démocrate de 64 ans, plus occupé à gérer les querelles internes de sa coalition au pouvoir (qui réunit les sociaux-démocrates, les écologistes et les libéraux), a semblé se détourner des problématiques européennes au fil des derniers mois.

(…)

France Info

En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux