Fdesouche

Nantes : après le meurtre d’une femme voilée, des jeunes ont formé une milice et interpellé Venkatesh Chanemougame, le meurtrier qui a avoué (MàJ : Les milices de jeunes inquiètent les habitants, l’organisateur annonce leurs fins)

24/10/2022

Les milices de jeunes inquiètent les habitants, l’organisateur annonce leurs fins :


22/10/2022

AJ+ filiale d’Al Jazeera :


21/10/2022

Pour la police, cette enquête parallèle n’est pas acceptable

Le secrétaire national du syndicat Unité SGP Police FO : « La dérive possible est que ses jeunes mettent un couvercle sur le quartier. Pourquoi ces jeunes ne livrent pas les dealeurs aux policiers ? Il y a une mainmise sur la ville, pour contrôler qui rentre […] »


19/10/2022

Suspecté du meurtre de Nadia Hassade, un jeune homme de 21 ans a reconnu les faits pendant sa garde à vue. Venkatesh Chanemougame a été mis en examen pour homicide volontaire par personne en état d’ivresse, mercredi 19 octobre. Il dit avoir ressenti une brusque montée de violence qui s’est abattue sur la victime, poignardée à 23 reprises, dimanche matin, 16 octobre.

(…)

Ouest-France


Un jeune homme de 21 ans a été mis en examen pour homicide volontaire par personne en état d’ivresse pour le meurtre à l’arme blanche d’une femme de 47 ans, tuée en pleine rue dimanche à Nantes, a annoncé mercredi le procureur de la République de Nantes Renaud Gaudeul. Tôt dans la matinée, cette femme de ménage attendait le bus pour aller travailler. Elle a été tuée devant l’abribus.

Né à Nantes, ce jeune homme célibataire, sans emploi stable et vivant au domicile de ses parents dans le même quartier que la victime, explique les faits par « un besoin de violence incontrôlable » à l’issue d’une sortie alcoolisée en boîte de nuit.

[…]

Le Parisien

Les évènements se sont précipités à 10 heures le lundi, la police ayant été prévenue par des individus prétendant avoir interpellé une personne, le jeune homme de 21 ans, a raconté ce mercredi après-midi Renaud Gaudeul, le procureur de la République de Nantes.

Ils ont indiqué aux policiers avoir pu visionner des images de vidéo surveillance, identifié une Peugeot 308. Ces individus se sont ensuite rendus au domicile de la personne suspectée, appelant les services de police depuis le domicile du jeune homme. Ce dernier a été placé en garde à vue dès lundi matin 10h20. Le visionnage de bandes de vidéosurveillance et la poursuite des investigations ont pu démontrer qu’il avait menti le dimanche. 

L’inspection de son véhicule a permis de relever des traces de sang. Le suspect a été identifié par une des témoins de la scène. Il a finalement reconnu être l’auteur des faits, “mis face aux contradictions qui ont pu être réunies dans le cadre de l’enquête”.

Il a indiqué s’être fortement alcoolisé “la veille des faits” dans un établissement de nuit en compagnie d’un ami. Ce dernier, exclu de la boite de nuit, a pressé le suspect de le ramener, ce qu’il a fini par faire “tout en étant extrêmement mécontent de devoir ainsi quitter cette soirée”. Le jeune homme a fini par raccompagner son ami mais par la suite a senti monter “un accès de rage qu’il n’est pas parvenu à maîtriser”.

[…]

France3



Après le meurtre d’une mère de famille, plusieurs dizaines de jeunes du quartier de Bellevue, à Nantes, ont décidé de mener leur propre enquête pour retrouver l’agresseur. Certains ne se sont pas arrêtés là. Ce 17 octobre, des dizaines d’hommes se sont rassemblés pour former une véritable « milice de quartier » et ont déambulé une partie de la soirée dans le centre-ville.

À Nantes (Loire-Atlantique), le sentiment d’impuissance face aux multiples actes de violences commis ces dernières semaines vient de franchir un cap. L’élément déclencheur ? Le meurtre, dimanche 16 octobre, de Nadia Hassade, une femme de 47 ans qui résidait dans le quartier sensible de Bellevue, défavorablement réputé.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’attaque à l’arme blanche s’est produite aux alentours de 6 h 30 alors que cette femme de ménage se rendait à l’arrêt de bus pour aller travailler dans un établissement de santé. L’assaillant a réussi à prendre la fuite. A leur arrivée, les pompiers n’ont pas pu la réanimer. Ce lundi 17 octobre, l’autopsie « a mis en évidence la présence de 23 plaies, dont certaines mortelles, en particulier au niveau du cou », précise le procureur de la République, Renaud Gaudel, à l’AFP.

Toujours selon le parquet, un homme âgé de 21 ans et vivant près du domicile de la victime avait été placé en garde à vue. Or, selon les informations de Ouest-France, cette personne a été retrouvée grâce à la mobilisation de l’entourage de la victime. L’annonce de la mort de cette mère de quatre enfants avait suscité un vif émoi dans le quartier, dont une partie s’est mobilisée pour enquêter et retrouver le meurtrier, en parallèle des investigations ouvertes par le procureur. « Nous étions quatre-vingts à cent personnes à travailler toute la nuit pour retrouver le meurtrier de ma sœur », explique le frère de la victime au quotidien local.

(…) Marianne


16/10/2022

Selon le magistrat, la victime est une femme de ménage dans un établissement de santé. “Elle venait de quitter son domicile à proximité immédiate du lieu de l’agression et se rendait à son travail”, a-t-il expliqué. Le corps de la victime présente “près d’une dizaine de plaies tranchantes sur le haut du corps”, a ajouté le procureur.

[…]

Mère de quatre enfants majeurs, la victime vivait seule avec deux de ses enfants, a ajouté le magistrat. De nationalité française, elle était “vraisemblablement voilée” et vivait séparée depuis plusieurs années. “Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire”, a indiqué M. Gaudel, ajoutant qu’il n’y a “pas d’interpellation à ce stade”. La police judiciaire a été saisie de l’enquête. Une autopsie est prévue lundi matin.

[…]

Actu17


Une femme d’une quarantaine d’années a été poignardée, ce dimanche 16 octobre 2022, boulevard Jean-Moulin, à Nantes. Malgré l’intervention des secours, elle n’a pu être réanimée.

C’est au petit matin, à 6 h 37, que les pompiers sont intervenus, ce dimanche 16 octobre, au n° 1, boulevard Jean-Moulin, dans le quartier Bellevue, à Nantes. Dans cette zone occupée par des entreprises, une femme d’une quarantaine d’années a été poignardée. D’après nos informations, des témoins ont entendu une femme appeler « Au secours, au secours » dans la rue.

Les témoins auraient vu cette femme poursuivie par un homme qui aurait tenté de l’attraper par les cheveux. Il l’aurait alors poignardée d’au moins trois coups de couteau à l’épaule et à l’abdomen.

Ouest-France

La femme était âgée de 47 ans. Elle a été agressée à l’arme blanche, indiquent les pompiers. Une enquête de police a été ouverte.

20minutes.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux