Fdesouche

On est lundi 17 octobre, pendant le cours de français de cette classe de 4e au collège Jean-Henri Fabre à Carpentras. Une sonnerie de téléphone retentit. Le professeur demande à l’élève de tout couper mais la sonnerie retentit quelques minutes plus tard. L’enseignant lui confisque alors le smartphone et comme le veut le règlement de l’établissement, l’objet ne peut être rendu qu’aux parents seulement. Au moment de le rendre au père, les trois assistants d’éducation se font voler dans les plumes par l’adulte qui menace “de couper la tête à celui qui confisquerait de nouveau le téléphone” à son fils.

www.laprovence.com


Fdesouche sur les réseaux sociaux