Fdesouche

17/10/2022

Le verdict est tombé samedi 15 octobre 2022 au tribunal de Bobigny en Seine-Saint-Denis. Maurice C.*, prêtre vaudou, était jugé depuis le 11 octobre pour de nombreux faits de viols commis sur sa belle-fille, encore mineure à l’époque.

À l’encontre de la mère de la victime, jugée pour complicité de ces faits sordides, c’est une peine de dix ans d’emprisonnement qui a été prononcée.

Actu Seine-St-Denis

11/10/2022

Les faits remontent à 2010. Jessica*, âgée d’une douzaine d’années à l’époque, rencontre le nouveau compagnon de sa mère, Maurice* C. Ce-dernier, prêtre vaudou, officie dans le sous-sol de son domicile en Seine-Saint-Denis. Rapidement, l’homme explique à sa compagne que « pour que sa fille ne tourne pas mal et afin de lui sauver la vie », il doit lui faire un enfant.

Au fil de ces viols, la victime tombe enceinte et fait de nombreuses fausses couches, avant de donner naissance à un garçon. En parallèle, la jeune femme doit effectuer toutes les tâches ménagères de celui qui lui impose de l’appeler « maître ». « Les femmes doivent être la femme, l’amie, l’amante, la mère et la pute des hommes » lui aurait ainsi dit l’accusé.(…)

Le macabre et le sordide s’entremêlent dans la cave où Maurice C. recevait ses clients et abusait sa belle-fille : des ossements humains dont trois crânes, des machettes ou encore des sous-vêtements féminins et des pompes à pénis. Des vidéos de mutilation de cadavres et d’autres à caractère sexuel sont par ailleurs trouvées par les enquêteurs.

Actu Seine-St-Denis

*Les prénoms ont été modifiés 


Fdesouche sur les réseaux sociaux