Fdesouche
Porto-Vecchio: lycéenne voilée, son frère exclu après s'en être pris à la CPE

C’est une affaire qui a fait du bruit cette semaine à Porto-Vecchio, et qui continue à agiter les réseaux sociaux. Mardi matin, une jeune fille scolarisée en classe de seconde au lycée Jean-Paul-de-Rocca-Serra est entrée voilée dans l’enceinte de l’établissement pendant quelques instants. Interpellée poliment par la CPE, elle s’est excusée, a retiré immédiatement son voile et les choses en sont restées là. Quelques minutes plus tard, le frère de cette jeune femme, scolarisé lui aussi au sein de l’établissement en classe de première, est entré dans l’un des bureaux, pour interpeller lui-même la CPE. Il aurait manifesté un comportement de violence verbale vis-à-vis d’elle. Des explications assez vives ont eu lieu entre les deux protagonistes.

La commune de Porto-Vecchio a témoigné clairement de son soutien à la CPE, dès qu’elle a eu connaissance de cette affaire. Il n’est pas tolérable que de tels événements se produisent. Il apparaît un arrière-plan religieux, mais d’abord une attitude, des propos qui n’ont pas lieu d’être au sein d’une communauté éducative et dans la vie publique en général“, précise Jean-Christophe Angelini.

Le maire de Porto-Vecchio a demandé par la suite à des représentants de la communauté musulmane de la cité de le rejoindre en mairie. “Ils ont manifesté une attitude de compréhension et d’apaisement, avec un refus de tout communautarisme, de tout prosélytisme au sein du lycée et d’autres lieux, conformément à la loi et aux usages. Ainsi qu’une volonté de dialoguer avec la CPE en demandant au jeune homme concerné de s’excuser auprès d’elle“, indique l’édile qui affiche la volonté que l’ensemble des confessions religieuses qui cohabitent sur la commune dialoguent et coexistent de manière sereine. “Nous allons continuer au cours de prochaines heures à être présents dans l’enceinte du lycée et au-delà pour s’assurer que les deux principes sont respectés : le refus du communautarisme et du prosélytisme et la permanence du dialogue entre l’ensemble des composantes de la communauté porto-vecchiaise.

De son côté, le lycée préfère éteindre la polémique. “La problématique n’est pas le voile, mais plutôt le comportement d’un élève qui a dysfonctionné en termes de discernement et qui s’est emporté“, précise simplement l’établissement.

www.corsematin.com


Fdesouche sur les réseaux sociaux