Fdesouche

Un collectif d’habitants du Bois-Raguenet (qui revendique 174 résidents) dénoncent l’occupation illégale et récurrente de terrains par les Roms. Is s’invitent, lundi 10 octobre, à l’ouverture du conseil municipal, pour exprimer leur colère.

Ils veulent exprimer leur « exaspération face aux installations anarchiques et à répétition des gens du voyage et de Roms dans leur quartier et ses alentours ». « Nous resterons trente minutes et nous exprimerons note ras le bol, calmement et fermement », précise le porte-parole du Collectif, Xavier Blay.

« La situation devient insupportable, avec des comportements qui nous choquent et que nous ne pouvons plus accepter, qui heurtent frontalement des valeurs de base de la vie en collectivité dans un État de droit », détaille Xavier Blay.

Les habitants font part également de leur désarroi face à ce qu’ils appellent « la passivité, l’impuissance ou la complicité, nous ne savons plus, des autorités et de la force publique » qui, disent-ils « a pu nous laisser pantois ».

Ouest-France


Fdesouche sur les réseaux sociaux