Fdesouche

02/10/2022

Traduction de la partie du droit de réponse à CAGE :

La France tient à réaffirmer son attachement à la liberté de religion et de conviction, telle qu’elle est inscrite dans la Constitution française et dans les engagements internationaux. En France, chacun est libre de croire en ce qu’il veut, ou de ne pas croire, et sera traité de manière égale. La neutralité religieuse de l’État, sous-tendue par le concept français de laïcité, garantit la liberté de conscience et constitue le fondement du refus absolu de toute discrimination fondée sur la religion ou les convictions. En France, tous les croyants et non-croyants sont égaux et libres de professer et de pratiquer toute religion ou conviction, dans les seules limites imposées par la loi pour le respect de l’ordre public.


29/09/2022

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (souvent désignée par son sigle OSCE) est une organisation régionale de sécurité qui a succédé en 1995 à la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe. L’OSCE traite de questions relevant de la coopération entre ses États participants en matière de sécurité et de dimension humaine, telles que la maîtrise des armements, le terrorisme, la bonne gouvernance, la sécurité énergétique, la traite des êtres humains, la démocratisation, la liberté des médias et les minorités nationales. L’OSCE est un acteur essentiel de la sécurité paneuropéenne, en sa qualité de seule institution où la Russie, les États-Unis, le Canada, tous les pays d’Europe et d’Asie centrale, peuvent dialoguer directement dans un cadre multilatéral et sur un pied d’égalité.

Wikipedia

CAGE :

Fondée en 2003, CAGE est dirigée par l’ex-djihadiste Moazzam Begg qui a été emprisonné à Guantanamo après avoir été capturé en Afghanistan. Begg a avoué avoir recruté des djihadistes et avoir lui-même fréquenté plusieurs camps d’entraînement terroriste d’Al-Qaïda. Il a également reconnu qu’il était armé et prêt à se battre contre les États-Unis sous les ordres d’Al-Qaïda et des Talibans.

Son collègue Asim Qureshi, directeur de recherche chez CAGE, a déclaré qu’il incombait aux musulmans de soutenir le djihad mené par les musulmans dans les pays où ils seraient opprimés par l’Occident. Qureshi est également favorable à ce que l’adultère soit puni par la peine de mort.

Avant de devenir directeur général de l’ONG britannique, Mohammed Rabbani entraînait de jeunes musulmans pour le mouvement islamiste sud-asiatique Jamaat-e-Islami. Il disait aux recrues que leur but était de mobiliser les croyants de sorte à former une force organisée qui instaurerait la loi islamique et mènerait le djihad.

Marianne

Compilation des tweets de CAGE reprenant la déclaration de son représentant à l’OSCE, Mohammed Rabbani :

CAGE a suivi de près et documenté le programme de répression islamophobe mené par l’État français contre sa minorité musulmane.

Cette politique publique s’appelle honteusement “entrave systématique” et son objectif explicite, d’après le ministre de l’Intérieur @GDarmanin, est de “terroriser” la communauté musulmane.

Les résultats sont alarmants, la méthode extrême.

Selon les propres données du gouvernement français, en moins de 4 ans :

  • 24 877 groupes et associations appartenant à des musulmans ont été ciblés par des enquêtes injustifiées.
  • 718 fermetures ont été déclarées.
  • 46 millions d’euros saisis.

Afin de poursuivre librement ce programme d'”entrave systématique”, le gouvernement français a censuré et, dans certains cas, criminalisé toute opinion dissidente. En novembre 2020, il dissout l’ONG de défense des droits de l’homme CCIF pour avoir accusé l’Etat d’islamophobie.

La privation délibérée de la liberté de religion, d’opinion et d’association des citoyens musulmans de France, qui résulte de la politique et de la législation du gouvernement, constitue la preuve d’une persécution anti-musulmane menée par l’État.

La France rejoint ainsi la Chine et l’Inde, qui persécutent également des minorités musulmanes au grand jour.

Nous demandons au gouvernement français de prendre immédiatement les mesures suivantes :

▶️ Mettre immédiatement un terme à la politique d’”entrave systématique”.

▶️ Fermer les agences de propagande dirigées par l’État telles que le Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (CIPDR) pour sa diffusion d’une “islamophobie d’atmosphère” permettant à la haine anti-musulmane de se répandre dans toute la société.

▶️ abolir toutes les lois islamophobes : la loi prohibant le hijab dans les écoles publiques adoptée en 2004, la loi de 2010 prohibant le niqab et la loi “anti-séparatisme” récemment adoptée.

Intégralité du 3e jour de la conférence de l’OSCE :

départ de la vidéo au début de l’intervention de CAGE

OSCE

En lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux