Fdesouche

LIGUE 2 – Considéré par ses dirigeants comme “le diamant à polir du Stade Malherbe”, Norman Bassette possède un parcours de vie détonnant. Du harcèlement scolaire qu’il a vécu en Belgique jusqu’à son éclosion éclair la saison dernière notamment en Gambardella dont Caen a atteint la finale, focus sur l’un des talents les plus ambitieux de Ligue 2.

(…)

Le harcèlement scolaire à l’internat proche de son club, l’AS Eupen, Norman a dû l’affronter seul sans jamais en parler. Sa famille découvre la nouvelle un soir où Norman demande à sa mère, coiffeuse, de lui raser les cheveux. Son père, Nicolas, raconte : “Nous, parents, on se regarde : ‘Mais pourquoi notre fils veut-il se raser les cheveux ?‘” Réponse du principal intéressé : “À l’école, ils disent que je suis le fils dHitler parce que je suis blond. Papa, pourquoi je suis blanc ?’”

Norman vit l’enfer : “On lui volait de largent, des gâteaux… Sil fallait se défouler sur quelquun, c’était sur lui… Et devant tout le monde. Les auteurs avaient 18 ans, jai voulu y aller pour mexpliquer avec eux. Norman me la interdit : Papa, si tu fais ça, on va avoir une mauvaise réputation.’ Jai donc téléphoné à la directrice, au courant de rien. Les éducateurs, par contre, avaient vu le harcèlement se dérouler mais ont préféré ne rien dire…”.

(…) Après cet épisode, Norman change d’école. Eupen étant la région germanophone de Belgique, les cours sont donnés en allemand. Impossible à suivre… Son club lui propose alors de rejoindre une école spécialisée pour les personnes en situation de handicap : “Quand tu vis avec eux, tu apprends à avoir un autre ressenti sur la vie. Japprends à être plus exigeant. Plus rien ne peut me déstabiliser. Même avant mes matches, parfois jy repense et cela me permet denlever ma carapace. Ce que j’ai vu et vécu m’a appris à grandir plus vite que les autres.

www.eurosport.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux