Fdesouche

Un trafic de stups, un doigt d’honneur, une course-poursuite et une incitation à l’émeute. Voilà l’enchaînement qui a conduit Rayen A. devant le tribunal correctionnel de Nice, vendredi après-midi. À 18 ans seulement, il écope de 18 mois de prison, avec 3 mois supplémentaires au titre d’un sursis révoqué.

Mardi dernier, ce jeune Marocain en situation irrégulière fait le guet, aux portes du quartier des Moulins. Il est assis boulevard Paul-Montel, sur un point de deal bien connu de la police. Quand une patrouille en uniforme passe à proximité, Rayen A. lui adresse un doigt d’honneur. Mauvaise inspiration.

Les policiers vont dans sa direction. “Arah! Arah!”, lance le guetteur, poussant le cri d’alerte pour signaler les forces de l’ordre. Il prend ses jambes à son cou, tout en appelant la cantonade au secours. Il chute dans un escalier, heurte une rambarde de la tête. Une foule hostile s’approche des policiers.

Pas le temps de procéder a menottage. Les policiers embarquent le fuyard comme ils peuvent à bord de leur véhicule sérigraphié, et démarrent en trombe pour éviter les jets de pierres. Le jeune homme se serait montré très remuant, et insultant: “Bande de bâtards, vous allez voir!” Ces insultes, il les réfute: “Je parlais arabe, je n’ai pas insulté en français.”

[…]

Nice-Matin


Fdesouche sur les réseaux sociaux