Fdesouche

Le procureur de Blois a requis le renvoi devant une cour d’assises pour meurtre aggravé et complicité de meurtre aggravé, des parents d’une fillette de 4 ans retrouvée morte et mutilée en 1987 au bord de l’autoroute A10, a-t-il annoncé vendredi 29 juillet.

Les enquêteurs étaient remontés jusqu’aux parents, jusqu’alors inconnus, de la petite Inass, surnommée la «Petite martyre de l’A10», grâce à un prélèvement ADN opéré sur son frère, arrêté en 2016 dans une affaire de violence.

Grâce à l’ADN du frère, les enquêteurs avaient pu ainsi identifier et retrouver la trace des parents, un couple de sexagénaires, originaires du Maroc et qui ont eu sept enfants.

Le Figaro

En Lien :

Loir-et-Cher (41) : l’énigme de la martyre de l’A10 enfin résolue  ? (Màj vidéo : Ahmed et Halima mis en examen)

Orléans (45) : le père de la “Petite martyre de l’A10” remis en liberté par la cour d’appel


Fdesouche sur les réseaux sociaux