Fdesouche
Policiers lynchés à Lyon : Couac du ministre de l’Intérieur, un délinquant clandestin interpellé puis remis en liberté par le parquet (MàJ : un clandestin algérien de 26 ans interpellé)

Alors que la ville de Lyon est au cœur de l’actualité depuis plusieurs jours après la violente agression de policiers survenue en centre-ville, place Gabriel-Péri, le maire Grégory Doucet (EELV) a assuré ce vendredi 29 juillet que la municipalité agit et «ne laisse pas tomber la Guillotière».

Face à la détresse de la riveraine, l’élue rhodanien a rétorqué : «on a mis en place un dispositif spécifique sur ce qu’on appelle les «jeunes en errance» qu’on a monté avec la métropole et la préfecture». «On a aussi une action qui a été renforcée sur les publics qui sont en situation on va dire “d’addiction”, a-t-il ajouté. Petit à petit on met toutes les briques en place».

«REDONNER À CE QUARTIER SA DIGNITÉ»

«J’ai bien conscience que ça ne résout pas le problème dans l’instant, par contre, notre action est résolue. Je n’ai aucune intention d’abandonner le territoire de la Guillotière et du quartier Moncey, j’en ai fait une priorité», a assuré Grégory Doucet.

Pour preuve, il a mis en avant l’ouverture récente dans le quartier d’«une maison des projets», afin «que puisse émerger des projets des habitants pour redonner à ce quartier sa dignité».

Une réponse «anecdotique» pour la mère de famille qui a regretté de n’y voir que du court terme et pas du fond.

CNews

En lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux