Fdesouche

Dans un entretien mis en ligne ce samedi par Le Monde, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a livré sa recette pour que l’exécutif et son soutien à l’Assemblée nationale renouent avec les Français. “Plus de pâte humaine“, de “contact” et d'”empathie. Il est très important que les digues soient claires entre les partis, qui ont une culture républicaine et ceux qui n’en ont pas”, a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Intérieur a accordé un entretien au journal Le Monde, une interview publiée en ligne ce samedi. Gérald Darmanin souhaite que le pouvoir mette davantage de “pâte humaine” dans sa politique, ajoutant: “Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen parlent aux tripes. Dans la majorité, nous devons aussi parler aux tripes des Français mais différemment.

Nous devons être dans l’émotion positive, l’empathie, l’écoute“, a-t-il égrené, sous peine d’après lui de laisser “un champ immense aux extrêmes“.

Est-ce à dire que jusqu’ici le gouvernement et ses soutiens ont péché par arrogance et distance ? Gérald Darmanin a en tout cas livré cette lecture des scrutins présidentiel et législatif:

Les Français sont un peuple très politique qui sait ce qu’il fait. En donnant une majorité au président de la République, mais sans lui donner une majorité absolue, il a donné un signe qui consiste à corriger, sans doute, un certain nombre de choses programmatiques, de comportements que nous avons eus“.

Martelant que le gouvernement “tend la main“, selon l’expression décidément consacrée par l’exécutif, aux oppositions, Gérald Darmanin a tout à la fois rejeté RN et FI, semblant les mettre sur un pied d’égalité.

bfmtv


Fdesouche sur les réseaux sociaux