Fdesouche

03/05/2021

Thread à dérouler :


01/05/2021

Le groupuscule d’extrême droite Génération identitaire (GI) a contesté vendredi devant le Conseil d’État sa dissolution décrétée en mars par le gouvernement, en rejetant l’idée qu’il incite à la haine en liant systématiquement immigration et insécurité. Lors de l’audience en référé, l’avocat de GI Me Pierre Robillot a estimé que l’association ne faisait qu’« interpeller » sur des questions d’actualité, dans la lignée des débats publics sur ces sujets. « Pour Génération identitaire, tout immigré est une personne violente en puissance et susceptible de passer à l’acte. Il y a un lien automatique entre violence, immigration et insécurité », a au contraire accusé Pascale Léglise, la directrice adjointe des affaires juridiques au ministère de l’Intérieur, lors de l’audience.

En appui, elle a cité différents slogans du groupuscule d’extrême droite, égrenés au long de leurs neuf années d’existence : « Quand tu sors de chez toi, tu n’es plus en sécurité », « la racaille peut frapper », « on les accueille, ils nous égorgent », « immigration, invasion ». « Face à l’insécurité, la racaille et l’islamisation : protège ton peuple ! », écrivait aussi l’association sur Twitter.

(…) En réaction, Génération identitaire a déposé un recours auprès du Conseil d’État pour « excès de pouvoir » ainsi qu’un référé-suspension (procédure d’urgence) dans le but de suspendre la dissolution de l’association, le temps que le Conseil d’État statue sur le fond.

(…) La représentante du ministère de l’Intérieur a au contraire fait valoir qu’« essentialiser ces personnes uniquement sur leurs origines, c’est stigmatiser cette origine et en faire une des causes de l’insécurité ». « Cet amalgame sans nuance est de notre point de vue très dangereux, d’autant plus aujourd’hui avec la fracture de la société sur ces questions-là », a poursuivi Pascale Léglise.

(…) Le Point


04/03/2021

Thread (Pour dérouler, cliquez sur le tweet) :


03/04/2021

Génération Identitaire voulait mener une dernière action avant sa dissolution. Ils en ont été empêchés par la police qui procède à des contrôles d’identité :


Le groupe d’extrême droite Génération identitaire (GI) a été dissous ce mercredi en Conseil des ministres, a annoncé dans un tweet le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, en affirmant que cette association « incite à la discrimination, à la haine et à la violence »

« Cette association et certains de ses militants doivent être regardés comme tenant un discours de haine incitant à la discrimination ou à la violence envers des individus en raison de leur origine, de leur race et de leur religion » et, « par sa forme et son organisation militaires », GI « peut être regardée comme présentant le caractère d’une milice privée », justifie Gérald Darmanin dans le décret de dissolution.

20minutes.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux