Fdesouche

Raquel Garrido (LFI) qui se présente face au président de l’UDI en Seine-Saint-Denis, l’accuse d’avoir illégalement utilisé le fichier électoral pour envoyer des tracts bilingues à des électeurs d’origine tamoule.

Le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde a-t-il, une nouvelle fois, abusé du clientélisme électoral ? Raquel Garrido (LFI), sa concurrente dans la cinquième circonscription de Seine-Saint-Denis pour les législatives, l’accuse d’avoir illégalement utilisé le fichier électoral pour cibler des électeurs d’origine sri-lankaise. Plusieurs d’entre eux ont récemment reçu à leur domicile un tract, partiellement écrit en tamoul, langue parlée dans le nord et l’est du Sri Lanka.

Dans ce texte, Jean-Christophe Lagarde rappelle qu’il est « vice-président du groupe d’études sur le peuple tamoul » et vante son bilan à l’Assemblée nationale sur le sujet. « Depuis des années, je soutiens le combat des associations et de nos concitoyens tamouls originaires du Sri Lanka pour réclamer justice contre la répression des Tamouls par le gouvernement cinghalais », écrit-il. Certaines associations réclament la reconnaissance d’un « génocide », commis lors de la guerre civile qui a ravagé le Sri Lanka entre 1983 et 2009.

(…) Pour cibler les destinataires et leur envoyer ce tract, l’équipe de Jean-Christophe Lagarde a pu avoir recours à deux types de documents : le fichier électoral ou un fichier associatif. Une seconde hypothèse balayée par Sajenthan, un militant de la France Insoumise d’origine tamoule, qui a reçu ce courrier il y a près d’une semaine comme ses grands-parents. « Je ne fais partie d’aucune association communautaire. Je suis de surcroît né en France. Jean-Christophe Lagarde n’a pu m’envoyer ce courrier que sur la base de mon nom de famille », indique-t-il à Marianne.

(…) Marianne


Fdesouche sur les réseaux sociaux