Fdesouche
[…]

Cet amendement dit « Ferrari » stipule que les modèles produits à moins de 1.000 unités par an ne sont pas concernés par l’interdiction. Un point qui pourrait faire jaser au regard des inégalités déjà constatées en matière d’écologie. Mais qu’est-ce qui pourrait justifier une telle dérogation ?

C’est l’industrie automobile italienne qui est à l’origine de cet amendement, afin de protéger certains fleurons de son économie. […]

20 minutes


Fdesouche sur les réseaux sociaux