Fdesouche

La mairie de Montauban suspend les subventions allouées au club Montauban Boxe Anglaise, qui doit également quitter les locaux du complexe sportif Jacques Chirac, à cause de soupçons de prosélytisme religieux.

La mairie de Montauban a acté, lors du dernier conseil municipal qui s’est déroulé lundi 30 mai, la suspension totale des subventions de fonctionnement allouées au club Montauban Boxe Anglaise pour la saison 2022-2023. Celles-ci représentaient un montant de 26 545 euros. L’association doit également quitter les locaux qui lui étaient jusqu’alors prêtés pour les entraînements au complexe sportif Jacques Chirac, situé à l’ouest de la ville.

Des soupçons de prosélytisme au sein du club de boxe

Le club sportif est soupçonné de prosélytisme religieux. « Certains comportements des membres de cette association […] vont à l’encontre du principe de laïcité détaillé dans le règlement intérieur des équipements sportifs qui stipule que “les considérations politiques, idéologiques et religieuses sont proscrites au sein de toutes les enceintes sportives de la ville de Montauban”», explique la mairie dans la délibération du conseil municipal, votée à l’unanimité.

Au micro de France Bleu Occitanie, la maire Brigitte Barèges affirme que certaines personnes « pratiquaient des prières, des chants coraniques, interrogeaient les enfants sur leur religion » et que des femmes auraient été incitées à s’entraîner en pantalon plutôt qu’en short, ou à garder le voile. « Je ne stigmatise pas la communauté musulmane, mais je dis qu’il y a des comportements qui n’ont rien à faire dans une salle de sport », a-t-elle ajouté. L’édile assure posséder des preuves des faits évoqués. Notamment des vidéos.

Trafic de cartes d’adhérents

La décision de suspendre les subventions du Montauban Boxe Anglaise fait également suite à des soupçons de trafic de cartes d’adhérents. Il aurait permis à des individus d’entrer dans le gymnase sans avoir de badge à leur nom. Certains comportements « ne respectent pas les conditions d’utilisation de la salle de boxe sise au Palais des Sports Jacques Chirac (cartes d’accès individuelles fréquemment échangées) », poursuit la mairie dans sa délibération. Un nouveau club de boxe anglaise (combats réalisés uniquement avec les poings) devrait voir le jour dans la ville à la rentrée prochaine.

Le club Montauban Boxe Anglaise réfute les accusations

Le Montauban Boxe Anglaise n’a pas communiqué sur le sujet à travers ses réseaux sociaux. Les seules déclarations concernent l’annonce de la fin des entraînements, qui date du 20 mai dernier, et les remerciements adressés à tous les adhérents.

Dans un courriel envoyé à la radio France Bleu mercredi 1er juin, Lucie Pittana, présidente du club de boxe anglaise de Montauban évoque des « accusations graves » et conteste les faits. « Nous nous concertons pour envisager la suite à donner » à cette affaire, conclut-elle.

Le Journal toulousain


Fdesouche sur les réseaux sociaux