Fdesouche
DILCRAH : Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (Rattachée au Premier ministre)

Karine Espineira est une sociologue des médias franco-chilienne. Elle est chercheuse associée à l’université Nice-Sophia-Antipolis depuis 2012. Elle est membre associée au Laboratoire d’études de Genre et de Sexualité (UMR LEGS), Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis, depuis 2017. Elle est membre du comité scientifique de la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH). Ses travaux s’inscrivent dans les champs des études de genre, des études culturelles et des études transgenre. Ses recherches portent sur les constructions médiatiques des transidentités, sur les modèles de genre dans les médias, et les transféminismes.

Wikipedia

Karine Espineira
Twitter – @EspineiraKarine

Screen Twitter N°1 / Screen Twitter N°2


L’Observatoire Petite Sirène se décrit comme un collectif pluridisciplinaire de professionnels praticiens et chercheurs : médecins, pédopsychiatres, psychologues, psychanalystes, juristes, anthropologues, sociologues, philosophes, juges pour enfants, enseignants de l’Éducation Nationale, responsables d’établissements scolaires, entre autres. Ils dénoncent des discours idéologiques sur l’enfant et l’adolescent.

Ils avaient fait une tribune sur le site de l’Express en septembre 2021 : Changement de sexe chez les enfants: “Nous ne pouvons plus nous taire face à une grave dérive”. Une cinquantaine de psys, médecins et intellectuels dénoncent une “emprise idéologique sur le corps des enfants” faite au nom de l’émancipation de “l’enfant-transgenre”.


DILCRAH pour Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, rattachée au Premier ministre. La DILCRAH- a subventionné il y a peu, le guide d’une association transactiviste à Lyon :

Cliquez pour agrandir

Voici la définition du « genre », selon eux, il y aurait :

  • LE CORPS qui est quelque chose qui n’a pas de lien avec l’identité de genre et l’expression de genre

  • L’IDENTITÉ DE GENRE qui est un simple ressenti : je me sens homme, ou je me sens femme, ou les deux, ou aucun des deux

  • L’EXPRESSION DE GENRE qui serait unique à chacun

C’est l’État à travers la DILCRAH qui subventionne une partie de cette propagande transactiviste, avec la Métropole de Lyon. Ils veulent redéfinir des mots et créer des définitions.

DILCRAH


Fdesouche sur les réseaux sociaux