Fdesouche

À Grenoble, comme presque partout en France, le règlement intérieur des bassins publics n’autorise pas ce maillot de bain intégral pour femme. Le maire écologiste de la ville, Éric Piolle, qui souhaite « qu’on cesse de poser des injonctions sur le corps des femmes », est cependant bien décidé à y remédier.

Pour appuyer sa proposition, Éric Piolle a pris l’exemple de la ville de Rennes qui autoriserait déjà le maillot de bain intégral dans ses piscines. La municipalité a bel et bien modifié son règlement intérieur des piscines à l’été 2018 pour offrir une plus grande liberté vestimentaire à ses usagers. Si l’objectif principal était d’autoriser le short de bain pour les hommes, ces nouvelles règles ont également ouvert la voie à d’autres tenues sous réserve qu’elles soient conformes aux exigences de sécurité et d‘hygiène. Ce qui est bien le cas du burkini. (…)

« Je nage environ cinq fois par semaine à Rennes qui a toléré le burkini dans ses piscines », déclarait récemment un usager rennais sur les réseaux sociaux. « Depuis que cette tolérance a été mise en place, je n‘ai vu que quatre personnes en burkini ». Une goutte d’eau dans un océan en quelque sorte. (sic)

Le télégramme


Fdesouche sur les réseaux sociaux