Fdesouche
Paris : Le directeur de l’Institut Montaigne placé en garde à vue pour « administration de substance nuisible »

Céline Nainai, procureure par intérim, a détaillé le profil des deux victimes âgées de 38 ans.

« Un individu, victime de plusieurs tirs par arme à feu au niveau du thorax, et retrouvé à proximité immédiate d’un véhicule stationné, n’a pu être ranimé par les secours. Son casier judiciaire fait état de 20 mentions pour diverses infractions à la législation sur les stupéfiants, routières et de violences. Il venait de terminer le 2 avril dernier, un aménagement de peine sous la forme d’un placement extérieur et restait soumis à un sursis probatoire ».

À une centaine de mètres de ce premier véhicule, « un autre homme était découvert côté conducteur à bord d’un second véhicule encastré dans un arbre, également victime de plusieurs tirs par arme à feu. Il était évacué et décédait rapidement des suites de ses blessures. Son casier judiciaire fait état de 19 mentions pour des infractions à la législation sur les stupéfiants, des vols, des violences ainsi qu’une condamnation en 2015 par la cour d’assises de la Drôme à la peine de 10 ans d’emprisonnement pour tentative de meurtre. Il était sous libération conditionnelle depuis le 24 mars 2020 et devait être placé sous mesure de surveillance électronique à compter de juin 2022 au titre d’un autre aménagement de peine ».

Le Dauphiné


Fdesouche sur les réseaux sociaux