Fdesouche

Alors que les dirigeants du parti de droite gardent une ligne intransigeante, les élus locaux plaident pour un rapprochement avec LREM sur fond de législatives.

 « On ne va pas rester sur le banc de touche pendant cinq ans. » Pas besoin de pousser Franck Louvrier, le maire LR de La Baule, sur l’hypothèse d’un rapprochement avec la macronie. Ce fidèle de Nicolas Sarkozy, qu’il conseilla pour sa communication dans sa conquête du pouvoir et durant cinq ans à l’Élysée, est aligné sur les positions de son ancien patron et ami. Alors que les dirigeants de LR, et en premier lieu le président du parti, Christian Jacob, se crispent à l’idée d’une convergence LR-LREM, l’élu local qu’est Franck Louvrier y voit, au contraire, de la cohérence.

 « Si certains veulent rester sur leur îlot, qu’ils le fassent, lance le Baulois, qui a activement soutenu Valérie Pécresse au premier tour. Moi, je pense que nous devons travailler en intelligence avec le président de la République, nous devons nous mobiliser pour l’aider. Comme nous avons voté Emmanuel Macron au second tour, il est normal que nous lui apportions notre soutien dans la foulée pour réussir les réformes dont la France a besoin. Le pays, plutôt que le parti ! »

Celui qui est aussi proche de Christian Estrosi – le maire de Nice qui a quitté LR en mai 2021 pour rejoindre le camp Macron et fait partie du bureau politique d’Horizons, le mouvement d’Édouard Philippe – reste pour l’instant encarté LR, mais rêve tout haut d’« une coalition ou d’une fédération de partis à l’allemande » qui pourrait rassembler LR et LREM. « On ne va pas créer un parti godillot qui ne dispose d’aucune puissance de feu et favorise les frondeurs, poursuit Franck Louvrier. On se met ensemble pour faire passer nos projets, c’est aussi simple que cela. »  […]

Isolé le cas Louvrier ? Oh que non, et de moins en moins. Alors que le sommet de LR affiche une ligne sans concession, les élus locaux se montrent bien plus ouverts au dialogue. Et il ne s’agit pas des moindres. Après les transfuges pré-présidentielle Éric Woerth, Guillaume Larrivé, la maire de Calais Natacha Bouchart, on parle du maire du Touquet et trésorier de LR, Daniel Fasquelle, et de celui de Châteauroux, Gil Avérous, valeur montante, entre autres, tout comme de patrons de région, Jean Rottner, dans le Grand Est, ou encore Christelle Morançais, à la tête des Pays de la Loire, dont le nom bénéficie d’une bonne cote chez les bookmakers politiques pour la formation du futur gouvernement. […]

Le Point


Fdesouche sur les réseaux sociaux