Fdesouche

L’Espagne a engagé des procédures administratives de retrait de la nationalité pour 78 bébés marocains nés à Melilla et inscrits au registre d’état civil comme espagnols.

Les mères marocaines de ces bébés sont entrées à Melilla pour accoucher à l’hôpital régional, où un réseau criminel très actif leur a proposé d’enregistrer les nouveau-nés dans l’état civil espagnol en échange d’une forte somme d’argent. L’organisation mettait ces jeunes mamans « en contact avec des hommes de nationalité espagnole, d’origine marocaine pour la plupart, qui reconnaissaient les enfants comme les leur, moyennant un paiement entre 1 500 et 3 000 euros », a indiqué la police nationale dans un communiqué.

Ainsi, les nouveau-nés acquéraient automatiquement la nationalité espagnole, ce qui permettait à leurs mères d’être en règle et « d’engager les procédures pour obtenir un permis de séjour en tant que parent d’un mineur espagnol », fait savoir El Pais, précisant que la délégation gouvernementale a déjà engagé les procédures pour retirer le permis de résidence aux mères et a demandé au parquet de retirer la nationalité espagnole aux bébés.

En tout, 117 personnes, dont des mères marocaines, des pères fictifs et des intermédiaires, sont impliquées dans cette affaire, selon la police qui affirme qu’elle en a déjà arrêté 79 (51 à Melilla, 28 dans la péninsule) et est à la recherche de 38 autres. Elles seront poursuivies pour atteinte aux droits des étrangers, faux papiers et appartenance à une organisation criminelle.

Bladi


Fdesouche sur les réseaux sociaux