Fdesouche

Les entreprises publicitaires ont renoncé à la promotion d’un livre sur les Frères musulmans, jugeant le sujet trop « politique » pour la période électorale ou risquant de provoquer des actes de vandalisme chez leurs commerçants partenaires. Global Watch Analysis, l’éditeur de presse à l’origine de la campagne, dénonce une décision injustifiée assimilable à de la « censure ».

Prudence, censure ou respect de la loi ? Alors qu’un accord avait été passé, les entreprises publicitaires JCDecaux et Insert ont annulé une campagne d’affichage à Paris, destinée à figurer sur le mobilier urbain et chez certains commerçants, visant à promouvoir un ouvrage journalistique sur la confrérie des Frères musulmans. Sur l’affiche litigieuse, la couverture du livre, titré La Menace mondiale des Frères musulmans – du nom de cette organisation occulte qui promeut la pratique d’un islam identitaire et ultraconservateur –, assortie de la mention : « Après ce livre, plus personne ne pourra dire qu’il ne savait pas. » Les deux sociétés, contactées par Marianne, assument leur volte-face, évoquant un sujet trop « politique » ou « sensible ». […]

Et lorsque l’éditeur accepte, à contrecœur, de décaler la campagne, l’entreprise la renvoie au 19 juin, soit après le deuxième tour des élections législatives. « Faire en juin la campagne promotionnelle d’un ouvrage sorti en avril, ça n’a aucun sens », déplore Atmane Tazaghart. […]

« Cet ouvrage est tout sauf un brûlot pamphlétaireinsiste auprès de Marianne Atmane Tazaghart. Il s’agit d’un document basé sur les travaux d’une commission d’enquête du Congrès américain» Le titre du livre n’est lui-même ni plus ni moins que la traduction du titre du rapport tiré de la commission d’enquête américaine. Quant aux analyses contenues dans l’ouvrage, elles « proviennent d’un groupe d’experts parmi les islamologues les plus éminents de l’Hexagone », précise Atmane Tazaghart. […]

Lire la suite sur Marianne.net

Global Watch Analysis

La menace mondiale des frères musulmans, Global Watch Analysis


Fdesouche sur les réseaux sociaux