Fdesouche

Non iam fluctuat sed mergitur. Elle ne flotte plus, elle coule. À Paris, 1 355 541 électeurs pouvaient voter dimanche pour Anne Hidalgo. Seuls 22 936 bulletins à son nom ont été déposés dans les urnes des 899 bureaux de vote, soit 2,17 % des suffrages. Un naufrage pour la maire de la capitale. (…)

L’un de ces amis, témoigne : « Anne était sereine dimanche soir, en paix et en harmonie avec elle-même, dans le sentiment du devoir accompli ». (…) À Paris, il la pense protégée. «Là-bas, la boss, c’est elle!» Dès lundi sur les réseaux sociaux, avec quelques photos fleuries, la maire de Paris a mis en scène un bonheur retrouvé. (…)

Pourtant, la pression va bien s’exercer sur sa gauche à Paris. Ex-candidat EELV aux municipales et aujourd’hui adjoint dans sa majorité, David Belliard, candidat aux législatives dans la 1re circonscription, prévient mezza-voce. « L’ensemble des élus écologistes sont dans l’expectative. Une présidentielle, ce n’est pas une municipale mais il y a des enseignements à tirer. (…) On sent une volonté de plus de social avec des questions d’écologie qui continuent à recevoir un soutien dans notre électorat. Il va sans doute falloir accélérer les changements, plus de radicalité“.

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux