Fdesouche

Humiliations, barbarie… La soirée de l’horreur dans un foyer de Normandie pour un garçon de 17 ans

[…]

« Un véritable film d’horreur pour une raison futile »

Les faits remontent au 23 mars 2022, en soirée. Trois pensionnaires du foyer du Bois de la ville, placés sur décision judiciaire ou administrative, décident, pour une raison « complètement futile », à savoir un lancer de pomme, selon une source proche de l’enquête, de faire vivre un calvaire sans nom à un jeune âgé de 17 ans. « Un véritable film d’horreur », selon les personnes qui ont pu voir les vidéos de ce martyre.

 Cheveux tondus, surligneur dans l’anus…

Cheveux tondus à 80 %, brûlures, attaché à une chaise, surligneur dans l’anus et autre doigt, crachats, frappé avec une barre de fer, masturbation imposée et filmée ne sont que quelques-unes des humiliations et violences infligées à ce garçon. Tortures et barbarie qui, on l’aura compris, seront délibérément enregistrées.

[…]

Certaines scènes seront diffusées en direct via Facetime au jeune majeur, un Dieppois qui a quitté le foyer quelques mois plus tôt. Ce dernier, 18 ans et quelques mois, prochainement père d’un premier enfant, passe actuellement un CAP de cuisinier en insertion, lui qui a connu une enfance difficile et meurtrie dans une famille compliquée.

 « Wesh »

D’où son placement dans ledit foyer avant de repartir sur les bons rails de la réinsertion professionnelle. En atteste des témoignages de son encadrement pédagogique, par exemple.

Des claques, des coups de pied pendant que la victime est au sol : « tu vas payer pour avoir balancé, wesh  », ont lancé les trois mineurs interpellés.

[…]

L’article dans son intégralité sur Paris Normandie


Fdesouche sur les réseaux sociaux