Fdesouche

En déplacement dans le Finistère, le président-candidat a réagi au décès du jeune trentenaire juif, renversé mi-février par un tramway après avoir été violemment agressé à Bobigny.

(…) «La justice mène de manière indépendante son travail, nous le respectons et j’en suis le garant. Et je crois comprendre que le procureur a fait le choix de s’exprimer dans les heures qui viennent : je pense que c’est une bonne chose», a ajouté Emmanuel Macron, estimant que le meilleur «accompagnement» et «la meilleure transparence» seraient «que l’investigation soit la plus rapide possible». Notamment concernant le possible caractère antisémite du lynchage qui a précédé le décès.

Enfin, revenant sur le fait que ce terrible événement ait été porté à la connaissance du grand public par Éric Zemmour, qui a reçu le père du défunt à son QG ce mardi, le président-candidat a fustigé ce qu’il considère être des tentatives de récupération par ses adversaires dans le cadre de la campagne. «Des drames humains, il y en a chaque jour, ils ne doivent pas donner lieu à des manipulations politiques quelles qu’elles soient», a-t-il asséné, saluant à l’inverse «l’esprit de responsabilité à la fois des parents et de l’avocat».

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux