Fdesouche

02/04/2022

Jeudi lors de son déplacement à Fouras en Charente-Maritime, le président-candidat s’est dit, au micro d’Europe 1, “opposé à la légitime défense”. Ce vendredi, son entourage a tenu à préciser le fond de sa pensée : Emmanuel Macron voulait dire qu’il est “contre la présomption de légitime défense”.

(…)

Ce vendredi, à la suite de l’avalanche de réactions suscitées par cette déclaration, l’entourage d’Emmanuel Macron a expliqué à Europe 1, qu’en réalité, le candidat voulait dire qu’il était “contre la présomption de légitime défense” et non “contre la légitime défense, comme l’atteste la suite de son propos dans sa réponse.” 

“Il manquait un mot” dans la phrase prononcée par Emmanuel Macron, reconnait un conseiller du candidat qui regrette “l’instrumentalisation” qui est faite de cette déclaration.

Europe 1


01/04/2022

Rappel :

La « légitime défense » est une notion reconnue en droit français et mentionnée à l’article 122-5 du Code pénal

Certaines dispositions législatives autorisent qu’une personne gravement menacée ou agressée qui ne dispose pas d’autre choix et qui se trouve dans une situation d’urgence, puisse se défendre, ce qui peut parfois impliquer des violences de sa part, afin qu’elle se protège elle-même, autrui ou un bien.

Avocat au Barreau de Paris


31/03/2022

Emmanuel Macron est contre la légitime défense. En déplacement ce jeudi 31 mars en Charente-Maritime pour défendre son bilan environnemental, le chef de l’Etat a réagi au fait divers qui a secoué le département cette semaine. Un agriculteur de 35 ans, résidant à Longré, a été mis en examen pour meurtre, après avoir tiré mortellement sur un quadragénaire entré par effraction à son domicile vendredi dernier.

“Je ne veux pas d’un pays où l’on considère que c’est aux citoyens de se défendre”

Emmanuel Macron a réagi en estimant que nous étions dans un “Etat de droit”. “Chacun doit avoir la sécurité et c’est le devoir de la puissance publique de l’assurer”, a-t-il déclaré au micro d’Europe 1. “Mais, je suis opposé à la légitime défense. Donc ça, c’est très clair et c’est intraitable parce que sinon, ça devient le Far West. Et je ne veux pas d’un pays où prolifèrent les armes et où l’on considère que c’est aux citoyens de se défendre”. Le président de la République veut que les Français comptent sur la police et la gendarmerie pour assurer leur sécurité. “C’est aussi pour ça que j’ai décidé de créer 200 brigades de gendarmerie pour être plus présents sur le terrain en monde rural”, explique-t-il. 

Europe 1



30/03/2022

Un homme de 35 ans, résidant à Longré dans le nord de la Charente, a été mis en examen pour meurtre, après avoir tiré mortellement sur un quadragénaire entré par effraction à son domicile vendredi, a-t-on appris mardi auprès du parquet d’Angoulême. Selon les premiers éléments de l’enquête, cet agriculteur a tiré à deux reprises avec un fusil de gros calibre sur un groupe de quatre cambrioleurs entrés par effraction chez lui, tuant l’un d’eux, a indiqué Aude de Vallée, substitut du procureur d’Angoulême, à un correspondant de l’AFP.

Les faits se sont déroulés vendredi entre 22h et 23h, alors que l’auteur des coups de feu était seul avec sa fille de 3 ans à leur domicile. Aux enquêteurs, l’agriculteur a expliqué avoir agi en état de légitime défense après «s’être senti menacé» lui et son enfant, toujours selon la même source.

(…) Le Figaro

(Merci à Marcel Vincent)


Fdesouche sur les réseaux sociaux