Fdesouche

Plus de patrouilles, meilleur éclairage… L’Institut Paris Région vient de publier un rapport où sont avancées des solutions pour contrer «cet état d’intranquillité, voire d’anxiété» que ressentent les voyageurs dans les gares, les trains ou les bus.

Plutôt que de parler de l’insécurité dans les transports en commun, le nouveau rapport publié ce jeudi par l’Institut Paris Région prend le contrepied. Il a choisi de se pencher sur les pistes qui pourraient y « produire du sentiment de sécurité », peut-on lire dans son introduction.

Des mesures qui ne visent pas à endiguer les faits de violence mais plutôt à réduire cet « état d’intranquillité voire d’anxiété » que ressentent les voyageurs. « Agir sur le sentiment de quiétude des voyageurs (subjectif), c’est réduire leurs risques de victimation (objectif), et vice versa, qui existent déjà, mais qui sont largement sous-estimés », précise le document.

(…) Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux