Fdesouche
Le Mesnil-Amelot : jugé pour avoir dessiné un drapeau de DAESH au Centre de rétention

A cause des dessins retrouvés dans sa cellule au Centre de rétention administratif du Mesnil-Amelot, ce retenu était jugé pour apologie publique du terrorisme au tribunal de Meaux.

Accusé d’apologie du terrorisme et de dégradations dans sa chambre au CRA (centre de rétention administrative) du Mesnil-Amelot, Sadiq a été placé en garde à vue puis présenté au tribunal correctionnel de Meaux, mercredi 23 février 2022, pour être jugé en comparution immédiate. Il a finalement été relaxé mais a écopé d’une amende.

De nationalité marocaine et en situation irrégulière en France, il a été placé au CRA du Mesnil-Amelot, lundi 14 février 2022. Trois jours plus tard, une fouille de sa chambre a révélé plusieurs anomalies, certaines relevant du délit.

Les policiers ont été alertés et ont procédé aux constatations puis à la saisie : un petit dessin du drapeau de DAESH collé en haut de la porte, un dessin et des inscriptions en arabe gravées sur la porte de l’armoire et de nombreux croquis de personnages et d’armes (Kalachnikov, couteaux…) retrouvés sur lui.

Depuis le box, le prévenu est demeuré constant dans ses déclarations. Il a reconnu être à l’initiative des dessins – des héros de bandes dessinées japonaises selon lui – mais a nié être l’auteur du drapeau et des incrustations dans le meuble.

actu.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux