Fdesouche

09/02/2022

L’Anti-Defamation League a révisé sa définition du racisme à la suite de la controverse suscitée par les commentaires de la coanimatrice de l’émission “The View”, Whoopi Golberg, sur l’Holocauste.

Jonathan Greenblatt, le PDG de l’Anti-Defamation League (ADL), a annoncé cette décision dans un essai publié cette semaine, affirmant que la définition de l’organisation avait été incomplète, “inefficace et donc inacceptable.”
“En toute honnêteté, en la relisant la semaine dernière, j’ai été frappé de constater qu’elle ne parlait même pas de l’expérience de ma propre famille face au racisme qu’ils ont subi en tant que Juifs du Moyen-Orient”, a écrit Greenblatt. […]

Depuis vendredi, la nouvelle définition “provisoire” du groupe stipule que le racisme “se produit lorsque des individus ou des institutions font preuve d’une évaluation ou d’un traitement plus favorable à l’égard d’un individu ou d’un groupe en fonction de sa race ou de son ethnicité”. […]

Ce changement est intervenu après que certaines personnes aient exprimé leur inquiétude quant à la définition du racisme par l’ADL. M. Greenblatt a condamné les propos tenus par Whoopi Goldberg en début de semaine, qui a faussement déclaré que l’Holocauste n’était “pas une question de race”.
“Il ne fait aucun doute que l’Holocauste était une question de race. C’est ainsi que les nazis l’ont perçu lorsqu’ils ont perpétré l’anéantissement systématique du peuple juif à travers les continents, à travers les pays, avec une cruauté délibérée et impitoyable”, a-t-il déclaré lors d’une interview mardi sur “The View”.

CNN


24/03/2021

Racisme : marginalisation et/ou oppression des personnes de couleur sur la base d’une hiérarchie raciale socialement construite qui privilégie les blancs.

Les définitions de la race et du racisme systémique sont également liées.

Race : Désigne les catégories dans lesquelles la société place les individus sur la base de caractéristiques physiques (telles que la couleur de la peau, le type de cheveux, la forme du visage et des yeux). Bien que beaucoup pensent que la race est déterminée par la biologie, il est désormais largement admis que ce système de classification a en fait été créé pour des raisons sociales et politiques. Il existe en fait plus de différences génétiques et biologiques au sein des groupes raciaux définis par la société qu’entre les différents groupes.

Racisme systémique : une combinaison de systèmes, d’institutions et de facteurs qui avantagent les Blancs et qui, pour les personnes de couleur, causent un préjudice généralisé et des désavantages en matière d’accès et de possibilités. Le racisme systémique n’a pas été créé par une seule personne ou même un seul groupe de personnes : (1) il est ancré dans l’histoire de nos lois et de nos institutions qui ont été créées sur la base de la suprématie blanche* ; (2) il existe dans les institutions et dans les politiques qui avantagent les Blancs et désavantagent les personnes de couleur ; et (3) il se manifeste dans la communication et le comportement interpersonnels (par exemple, les insultes, l’intimidation, le langage offensant) qui maintiennent et soutiennent les inégalités systémiques et le racisme systémique.

  • Dans la définition ci-dessus, le terme “suprématie blanche” fait référence à la marginalisation ou à l’oppression systématique des personnes de couleur sur la base d’une hiérarchie raciale socialement construite qui privilégie les personnes qui s’identifient comme blanches. Il ne fait pas référence aux idéologies extrémistes qui pensent que les Blancs sont génétiquement ou culturellement supérieurs aux non-Blancs et/ou que les Blancs devraient vivre dans une société réservée aux Blancs.

–Dernière mise à jour : juillet 2020

ADL


Fdesouche sur les réseaux sociaux