Fdesouche

Qui est-il vraiment ? L’identité de l’homme présent dans le box du tribunal correctionnel de Poitiers ce mercredi n’est pas certaine. Il en donne une autre que celle figurant dans la procédure à l’interprète en persan.

Cet Afghan supposé avoir tout juste 28 ans se voit reprocher de ne pas être allé pointer au commissariat de Châtellerault alors qu’il était assigné à résidence dans un hôtel de la ville où il a commis des dégradations dans sa chambre lundi dernier.

Le jeune homme, condamné pour apologie du terrorisme alors qu’il se trouvait dans un centre d’hébergement d’urgence de Poitiers en novembre 2020, venait de ressortir de prison fin décembre.

La préfecture de la Vienne l’avait assigné à résidence, le temps d’organiser son expulsion, la justice ayant prononcé une interdiction définitive du territoire. Il avait respecté ses obligations de pointage jusqu’au milieu de semaine dernière où son comportement poli et discret avait brusquement changé.
Il s’était renfermé sur lui, fréquentant plus souvent la mosquée tout en évoquant son désir de revoir sa famille.

(…) Les liaisons aériennes étant coupées avec l’Afghanistan, aucune date de retour n’est envisagée, la situation est bloquée et l’assigné à résidence ne veut plus de cette détention qui ne dit pas son nom.

La Nouvelle République


Fdesouche sur les réseaux sociaux