Fdesouche

Le 11 janvier, alors qu’il était en garde à vue, Yaniss Lahcen, 19 ans, a sauté par la fenêtre ouverte (aération Covid oblige) du premier étage de l’hôtel de police et atterri 4,60 m plus bas sans bobo (…)

La veille, Yaniss Lahcen avait été arrêté dans un bus, à Aniche. Il tentait (encore) de fuir après avoir volé la camionnette d’un livreur occupé à déposer un colis quelques minutes plus tôt à Masny. Le jeune homme n’a pas le permis : ses connaissances se limitent à « enclencher la première pendant une heure ». Après avoir encastré la camionnette dans un muret, Yaniss Lahcen s’est donc rabattu sur les transports en commun.

Le périple incroyable de Yaniss Lahcen a duré neuf jours. Neuf jours durant lesquels il a cassé une friterie, deux pizzerias, une boulangerie, un tabac-presse, un magasin de nuit et l’école des mines (IMT) à Douai… Le 8 janvier, l’école d’ingénieurs a subi trois heures de saccage pour plus de 45 000 € de dégâts : des portes défoncées, des ordinateurs, des sacs et deux véhicules dérobés avant d’être accidentés…

(…) Mais pourquoi diable Yaniss Lahcen, déjà condamné vingt et une fois et incarcéré durant soixante-quatorze mois, ne s’arrête-t-il jamais ? « Sur le coup, j’y pense pas », répète-t-il. Pour le cannabis, l’alcool et le protoxyde d’azote qui rythment ses journées ? « Depuis l’âge de 14 ans, je ne fais que de la prison. Et à chaque fois, je sors plus sauvage. » « Ça va crescendo », reconnaît la procureure Aurélie La Rosa. (…)

La Voix du Nord

Merci à Adri


Fdesouche sur les réseaux sociaux