Fdesouche
Un commissaire de police hors service tabassé pour avoir voulu empêcher un vol dans une supérette

Les faits se sont déroulés ce lundi soir, dans une supérette du XIVe arrondissement de Paris. Alors qu’il faisait ses courses, le policier a tenté de s’interposer et s’est fait rouer de coups par plusieurs individus, dont le voleur. Il a rapidement été transporté par les pompiers à l’hôpital.

Un commissaire de police hors service, qui intervenait dans le cadre d’un vol à l’étalage, à Paris, a été violemment agressé, apprend-on de source policière. Les faits sont se déroulés ce lundi soir, 25 janvier, vers 21h, dans le XIVe arrondissement. Le fonctionnaire de police, commissaire à la direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC), intervenait dans une épicerie rue Didot, où un individu tentait de commettre un vol.

Comme le montrent les images de vidéo-surveillance de l’épicerie, que Valeurs actuelles a pu consulter, le commissaire a été immédiatement pris à partie par le voleur ainsi que ses amis présents, mais aussi par un livreur casqué (de la société Deliveroo, si l’on en croit la couleur verte de son sac de livraison, posé sur un scooter), qui leur a prêté opportunément main forte en assenant plusieurs coups de poings violents dans sa direction. Dans un premier temps, le commissaire semble maîtriser la situation en repoussant simplement les gestes menaçants qui lui sont adressés, mais il a été rapidement débordé par l’agressivité des trois personnes qui s’opposaient à lui.

Une source policière précise que le commissaire a reçu plusieurs coups, au visage notamment. Au moins six coups de poing très violents lui ont été portés au visage, en quelques secondes seulement, d’après les images de vidéo-surveillance. L’employé de la supérette a tenté en vain de s’interposer pour aider le fonctionnaire de police, avant d’être menacé. La victime a été prise en charge par les pompiers et conduite à l’Hôtel-Dieu pour être soigné, en raison notamment de plaies au visage. Le service de traitement judiciaire de nuit (STJN) a enregistré les déclarations du policier.

L’employé de l’épicerie, de son côté, a expliqué à la police qu’il pourrait s’agir de personnes présentes habituellement dans le quartier. Parmi les agresseurs, les images de vidéo-surveillance montrent un homme de type « africain », vêtu d’une doudoune bleue et d’un bonnet, portant des baskets. L’un de ses complices, le visage dissimulé sous la capuche de son manteau, ainsi que sous un bonnet, semble de type « nord-africain » et porte un jean bleu, ainsi qu’une paire d’écouteurs sans fils et un sac en bandoulière. « C’est encore le fait de racailles », déplore un policier excédé. (…)

www.valeursactuelles.com


Fdesouche sur les réseaux sociaux