Fdesouche

EXCLUSIF – Le baromètre de la confiance politique du Cevipof décrit une crise démocratique persistante sur fond de droitisation du pays.

Des Français intéressés mais méfiants face à la politique, une demande massive de respiration démocratique et d’autorité, sur fond de domination de l’électorat de droite. Tel est le paysage dans lequel évoluent les candidats à l’élection présidentielle d’avril selon le baromètre de la confiance politique, réalisé par le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) à partir d’un large panel de 10.500 personnes interrogées par OpinionWay, que Le Figaro publie en exclusivité.

Principal enseignement, le climat reste plombé par la défiance. Après deux ans de crise sanitaire, «lassitude» et «méfiance» sont les deux mots qui expriment le plus l’état d’esprit de la population. De mémoire de politologue – ce baromètre existe depuis 2009 -, les Français ne se sont jamais dits aussi méfiants (37 %, + 14 points par rapport à mai 2021).

(…)

(…) Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux