Fdesouche

Évoquant les attentats du 13-Novembre, Éric Zemmour a parlé de “138” victimes, lors de son discours à Cannes. Or, le bilan est de 131 morts, en comptant le suicide d’un survivant deux ans après l’attaque.

Dans son discours à Cannes, Éric Zemmour a proposé de rétablir la peine de perpétuité réelle, en citant notamment l’exemple de Salah Abdeslam, “complice du massacre de 138 de nos enfants”. Un chiffre qui ne correspond pas à la réalité des faits, puisque 130 personnes sont mortes lors des attentats du 13-Novembre, et qu’un survivant s’est suicidé deux ans plus tard.

La séquence est intervenue juste avant un hommage prononcé à Patrick Jardin, père d’une des victimes du Bataclan, qui a régulièrement attiré l’attention des médias pour ses prises de position publiques à l’encontre des musulmans et de “l’islamisation de la France”.

Ce n’est pas la première fois qu’Éric Zemmour se montre peu précis sur le sujet des victimes du terrorisme. (…) Ces imprécisions successives ne vont pas calmer les relations entre les associations de victimes du terrorisme et Éric Zemmour.

BFMTV

Éclairage : le chiffre de 138 morts cité par Eric Zemmour est le bon chiffre si l’on décompte les 7 terroristes morts dans l’opération terroriste et l’une des victimes qui s’est suicidée ultérieurement :

“Le procès des attaques du Bataclan, du Stade de France et des terrasses de Paris, qui ont fait 137 morts et plus de 400 blessés en 2015, s’est ouvert le 8 septembre 2021.”

Le Figaro

“Rescapé du Bataclan, Guillaume Valette a mis fin à ses jours le 19 novembre 2017. Au procès des attentats du 13-Novembre, ses proches ont souligné mardi les blessures psychiques insurmontables”

Paris Match


Fdesouche sur les réseaux sociaux