Fdesouche
Après les JO 2024, le ministère de l’Intérieur prendra ses quartiers à Saint-Denis

Le ministère de l’Intérieur à Saint-Denis ? Vu la portée symbolique de cette implantation, il est étonnant qu’elle ait fait aussi peu de bruit. Lorsque Emmanuel Macron a visité le futur village olympique mi-octobre, il n’en a pas dit un mot. Sans doute pour en laisser la primeur à son Premier ministre, Jean Castex, ancien délégué interministériel aux JO de Paris 2024, lequel a salué une «annonce publique extrêmement forte» lors de sa visite sur place mi-novembre aux côtés du locataire de la place Beauvau, Gérald Darmanin.

Après la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), qui doit s’installer d’ici quatre ans dans les anciens locaux du Parisien à Saint-Ouen, Vinci Immobilier a annoncé lundi avoir signé, mi-décembre, la vente de 46 000 m2 de bureaux à l’Etat. L’ensemble, en cours de construction, comportera deux bâtiments neufs et la réhabilitation, avec l’aide du cabinet d’architectes Chaix & Morel, de deux bâtiments historiques, la Halle Maxwell, une ancienne centrale électrique qui a alimenté pendant des décennies le nord de l’agglomération parisienne, et le pavillon Copernic, qui a été la «maison des ingénieurs» de la centrale.

www.liberation.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux