Fdesouche

3/02/22

“Moussa, on t’aime !”: quelque 200 personnes se sont réunies devant la mairie de Montreuil (Seine-Saint-Denis), pour fêter le retour en France de Moussa Ibn Yacoub, membre de l’ONG musulmane Baraka City, emprisonné plusieurs mois au Bangladesh pour “activités suspectes”.

(…) La Croix



2/02/22

À une semaine de l’émission politique de BFMTV « La France dans les yeux » consacrée à Éric Zemmour, les esprits s’échauffent à Montreuil. Le tournage doit en effet se dérouler dans la deuxième ville de Seine-Saint-Denis, où est né le candidat d’extrême droite. Mais l’équipe de direction de la salle censée l’accueillir vient d’annoncer ce mercredi soir qu’elle entendait refuser ce contrat.

« Suite à la découverte de la venue d’Éric Zemmour dans notre établissement, dans le cadre d’une location de nos espaces Studio par une grande chaîne d’information, nous avons décidé de ne pas donner de suite commerciale à ce projet de tournage, écrivent les dirigeants des Chaudronneries de Montreuil. En effet, nos valeurs et nos engagements au quotidien sont en opposition totale avec les propos du polémiste d’extrême droite. »


À lire aussiLa Seine-Saint-Denis partie civile dans le procès d’ Eric Zemmour pour «provocation à la haine raciale»


Ce lieu, ouvert en 2017, se définit comme « une résidence d’économies sociétales ». « Le travail de nos équipes et des porteurs de projets résidant aux Chaudronneries est résolument tourné vers la recherche de nouvelles écologies sociétales et environnementales, qui placent en priorité les questions de diversité, de solidarité et d’entraide, ajoute le communiqué de la direction. Les échanges et les apprentissages mutuels, issus de vies et de pratiques culturelles hétérogènes, sont essentiels pour accompagner les transformations sociétales, aujourd’hui inéluctables. C’est pourquoi cet événement n’est pas envisageable aux Chaudronneries. »

BFMTV n’a pas officiellement réagi à cette annonce. Mais selon nos informations, la chaîne disposerait d’un plan B pour le tournage de son émission.

Déjà des oppositions aux précédents passages du polémiste dans le 93

Ce mardi, le maire de Montreuil, Patrice Bessac (PCF), avait appelé la population à se réunir devant l’hôtel de ville le 9 février à 18h30, juste avant l’enregistrement de l’émission de BFMTV : « Rassemblons-nous dans une ambiance festive, chaleureuse et fraternelle, pour montrer à toutes et tous ce que nous sommes, ce qu’est Montreuil : la possibilité d’une France unie et heureuse. »

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux