Fdesouche

Alors que les élections régionales du printemps 2021 ont été marquées par une très forte abstention, en particulier chez les 18-35 ans, l’ONG A Voté lance une campagne pour inciter les jeunes à s’inscrire sur les listes électorales. Elle a choisi la messagerie WhatsApp pour faire passer son message.[…]

Nous voulons lever des freins à la participation électorale, et notamment celle des plus jeunes. Nous sommes accompagnés d’un conseil scientifique qui réunit les meilleurs universitaires et experts sur ce sujet. Dans la lutte contre l’abstention, avec eux, nous avons identifié un levier intéressant : la mal-inscription sur les listes électorales. Nous sommes face à un véritable bug démocratique. Les mal-inscrits sont environ 7,6 millions en France. Et les non-inscrits : environ 5 millions. Au total, 25% du corps électoral. Quasiment un électeur sur quatre risque de rencontrer un problème technique ou administratif s’il veut exercer son droit de vote. Et ce phénomène de mal-inscription touche en particulier les jeunes. On considère que, chez les 25-29 ans, une personne sur deux environ est mal inscrite. Elle ne sait pas de quel bureau de vote elle dépend. Ou bien parce qu’elle a changé d’adresse, elle ne recevra pas les professions de foi des candidats ou sa carte d’électeur. Or, la mal-inscription comme nous l’avons nommée multiplie par trois le risque d’être abstentionniste

[…]

L’outil est un assistant personnel qui, sous forme d’une conversation, va faire avec vous le parcours du votant. Il va vous guider en rappelant d’abord les dates des prochaines élections, et les dates limite d’inscription, ou de modification d’inscription. Puis le robot va vous guider pour vérifier si vous êtes bien inscrit, où se trouve votre bureau de vote, etc. Le facilitateur renvoie aussi vers le site service-public.fr pour aider la personne dans ses démarches. Et ainsi nous accompagnerons l’utilisateur jusqu’au jour du scrutin. En lui rappelant l’échéance du vote, ou en l’aidant à accomplir les démarches, si par exemple, il souhaite faire une procuration

[…]

L’intégralité sur France Culture


Fdesouche sur les réseaux sociaux