Fdesouche

Ces deux-là ont mal commencé l’année. Le 1er janvier, vers 21 heures, ils sont interpellés dans l’appartement d’un particulier à Saint-Etienne par un équipage de police. L’un s’était endormi dans un canapé. Le second s’était assoupi sur le sol. Une mise en scène selon les forces de l’ordre car les deux individus venaient de tout retourner dans le logement. Ils avaient même pris le soin de remplir un chariot d’objets.

Les deux hommes, âgés de 23 et 28 ans, de nationalité algérienne et en situation irrégulière sur le territoire, ont forcé « un peu », selon leurs dires, la serrure de la porte, ce qui a provoqué le déclenchement de l’alarme.

[…]

« Ce sont des « brûleurs » qui détruisent leurs papiers d’identité, pour échapper à l’expulsion. Ils sont venus en France pour une vie meilleure. Mon client est titulaire d’un bac + 3 dans son pays, mais il n’a pas trouvé de travail. Il a vu la France comme un Eldorado, il a vite désenchanté. Il mène depuis une existence d’errance ». Le tribunal a pris en compte en partie la situation d’Hassan Drekh et Yacine Fahme (1) en les condamnant tous les deux à six mois ferme, maintien en détention et interdiction définitive du territoire français.

(1) Nous mentionnons l’identité des condamnés à partir de six mois ferme ou dix-huit mois avec sursis.

Le Progrès


Fdesouche sur les réseaux sociaux