Fdesouche

L’interdiction entrée en vigueur en début d’année n’effraie pas pour l’instant les vendeurs de « cannabis light ». Le 31 décembre 2021, un arrêté gouvernemental autorisant la culture de CBD en France, mais proscrivant sa vente, sa détention et sa consommation sous forme d’herbe ou de résine, est paru au journal officiel. Pourtant mardi 4 janvier 2022, ces produits désormais illégaux trônaient encore chez les revendeurs habituels à Mantes-la-Jolie. (…)

La nouvelle législation pourrait bien mettre un coup d’arrêt à ce business florissant qui compte 1 800 échoppes spécialisées en France, pour environ 6 000 salariés. Selon plusieurs professionnels du secteur, l’herbe et la résine représentent entre 70 et 80 % du chiffre d’affaires. Le reste des ventes étant constitué d’huiles, de produits cosmétiques, de produits à vapoter et de confiseries, dont la commercialisation reste autorisée. (…)

Mardi donc, aucun n’avait retiré de la vente les produits visés. « Ils font ce qu’ils veulent, moi je fais ce que j’ai à faire, assure Khalid, exploitant un autre magasin de CBD de la commune et qui ne semble pas enclin à remiser ses bocaux remplis d’herbes bien vertes. La plupart de mes clients sont d’anciens fumeurs de shit. Si on leur enlève cela, ils retourneront d’où ils viennent et ce n’est bon pour personne. » (…)

78actu


Fdesouche sur les réseaux sociaux