Fdesouche

À Anatole-France, établissement classé en REP +, cinq classes, soit 88 adolescents, sont concernées par l’absence d’enseignant. Dont deux de 3e. Inquiets, d’autant plus que le brevet se profile, les parents se mobilisent.

(…)

Au rectorat, on reconnaît le problème. Tout en avouant ne pas avoir, dans l’immédiat, de solution. Bien que la matière soit moins en tension que d’autres, il n’y a pas de professeurs remplaçants dans le « vivier » de l’académie disponible sur le secteur. Il faut donc recruter en externe. Après avoir réussi à dénicher un candidat – parti donc, « de son plein gré », après quelques jours – les autorités peinent à trouver des volontaires. « Pour l’heure, nous n’avons pas de candidat, mais cela peut changer très vite. Les services sont en recherche active. »

www.estrepublicain.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux