Fdesouche

L’épidémie d’overdoses provoquées par des antidouleurs représente l’une des pires crises de toxicomanie qu’ait connu le pays. Abus de prescriptions et misère sociale sont en cause.

Le phénomène des addictions est l’un des facteurs d’une surprenante évolution démographique: en 1999, la mortalité des Blancs de 50 à 54 ans non diplômés d’université était 30% inférieure à celui des Noirs de la même tranche d’âge; aujourd’hui, elle est 30% supérieure”, ont découvert deux économistes de Princeton, Anne Case and Angus Deaton qui ont créé le concept de “morts de désespérance” (suicide, overdoses et cirrhoses du foie). Le crack, une drogue de rue, concernait surtout les Noirs, il y 20 ans, “une population plus touchée par les difficultés socio-économiques, ayant sans doute un accès plus restreint (consultation, pharmacie) aux médicaments opioïdes sur prescription détournés de leur usage comme antalgiques”, estime Nicolas Authier, expert en addictologie (CHU de Clermont-Ferrand). Les opioïdes touchent plus les Blancs. 

(…) Le Point

A relire :


Fdesouche sur les réseaux sociaux