Fdesouche

Un Syrien de 32 ans a avoué lors d’un interrogatoire avoir tué deux femmes russes disparues depuis le 17 novembre après les avoir entendues se moquer de lui.

Après avoir admis avoir assassiné les deux femmes de 43 et 33 ans, il a souligné l’endroit exact où il les a enterrées dans une maison de Lower Asbestos. Selon la police, le suspect leur a tiré dessus mortellement avec un fusil de chasse.

Il a été arrêté en tant que principal suspect dans cette affaire, après avoué lors de l’interrogatoire qu’il avait assassiné les deux femmes et enterré leurs corps dans un jardin d’un village montagneux de la province de Limassol où il travaillait sur un projet de construction. Auparavant, l’enquête avait permis de trouver des traces de sang dans la maison de ce village et sur une pelleteuse utilisée pour la construction, qui correspondaient à l’ADN de l’une des femmes. Il est à noter que les autorités ont ouvert une enquête criminelle sur le double meurtre.

Les aveux du principal suspect sont tombés tard dans la journée de samedi, sous le poids des données des télécommunications qui ont tracé ses mouvements et des achats qu’il a effectués avec la carte de crédit de l’une des femmes.

Le suspect a déclaré les avoir enveloppées dans du nylon, les avoir cachées dans le sous-sol de la maison de vacances et avoir fait venir deux travailleurs syriens qu’il avait trouvés au hasard à Limassol. Les travailleurs l’ont aidé à l’aide d’un escalator à creuser un trou de deux mètres de profondeur qu’il a ensuite transformé en tombe pour les deux femmes.

La police chypriote a indiqué dimanche matin qu’un deuxième suspect, âgé de 23 ans, avait été arrêté samedi, ainsi qu’un homme de 45 ans qui conduisait un véhicule dans lequel il se trouvait.

Le 25 novembre, la police chypriote s’est adressée au public en demandant de l’aide pour retrouver deux femmes originaires de Russie dont on est sans nouvelles depuis le 17 novembre et a publié leurs photos. Selon les autorités chypriotes, les deux femmes, Alraeesi Khaiat, 43 ans, et Mariia Gazibagandova, 33 ans, sont arrivées à Chypre en tant que touristes, l’une au début de l’été, l’autre il y a environ un mois et demi.

TASS / PhileNews


Fdesouche sur les réseaux sociaux