Fdesouche

La police nationale a démantelé la branche espagnole d’une organisation criminelle transnationale qui se consacre à la promotion de l’immigration illégale de citoyens bangladais. Cette opération a permis d’arrêter deux personnes à Alicante et une à Madrid pour les délits présumés d’appartenance à une organisation criminelle, d’atteinte aux droits des citoyens étrangers et d’homicide. En outre, l’un d’entre eux a été emprisonné.

En outre, le réseau serait impliqué dans au moins sept homicides, après avoir organisé différents épisodes migratoires clandestins par voie maritime du Maroc vers l’Espagne, dans lesquels ils ont utilisé des bateaux inadaptés à la navigation transatlantique.

Les enquêteurs ont alors découvert que le responsable de la branche espagnole et marocaine de cette organisation, chargée de gérer le trafic de personnes vers l’Espagne et d’héberger les migrants à Fès, Tanger et Rabat, avait quitté le pays après le naufrage du bateau.

Pendant cette période, cet individu est resté à Dubaï et au Maroc. Enfin, les agents ont localisé le chef de la branche espagnole à Alicante en octobre, où la police nationale a arrêté un autre individu. Ils ont également arrêté un autre suspect à Madrid et l’un d’eux a été emprisonné.

L’organisation facturait en moyenne 12 000 euros par migrant pour le voyage vers l’Espagne, qui a duré plus d’un an. Sur ce chiffre, 5 000 euros correspondaient à la traversée du Maroc vers l’Espagne. Les enquêteurs ont estimé les profits à un million d’euros.

Les agents ont également effectué une inspection dans un magasin du quartier de Lavapiés à Madrid et ont saisi quatre téléphones portables, un ordinateur, 15 000 euros en espèces, une machine à compter les billets et divers documents liés à l’enquête.

Europa Press


Fdesouche sur les réseaux sociaux