Fdesouche

Présidentielle 2022 : La majorité lance sa « maison commune », pour quoi faire ? Macron en colère, il évoquerait « une assemblée de mâles blancs dominants »

Après plus de deux ans de négociations, et sans avoir réglé toutes les questions sur sa forme, la majorité accouche lundi de sa “maison commune”, baptisée Ensemble citoyens!, afin de regrouper sous une même bannière ses composantes, dont LREM et MoDem, en vue des élections de 2022.

La crémaillère aura officiellement lieu à partir d’aujourd’hui 18H30 à la maison de la Mutualité à Paris, là même où Emmanuel Macron, en juillet 2016, avait tenu son premier meeting en forme de rampe de lancement vers l’Elysée.

[…]

Contrairement à l’image monolithique que donne souvent la majorité présidentielle, La République en marche, le navire amiral, est en fait accompagné d’une myriade de petits partis de centre gauche et de centre-droit. Il y a bien sûr le Mouvement démocrate (de François Bayrou), mais également Agir (qui réunit des anciens LR et UDI), Territoires de progrès et En Commun (pour les « macronistes de gauche ») et depuis quelques semaines  également Horizons, le nouveau parti d’Edouard Philippe. Autant de partis qui garderont leur indépendance au sein de la nouvelle formation.

L’enjeu : faire bloc autour du chef de l’Etat en vue de sa campagne de réélection, mais aussi “travailler sur ce que sera la future assemblée et donc la future majorité” autour de M. Macron, a expliqué sur France inter le ministre (MoDem) des Relations avec le Parlement Marc Fesneau.

[…]

L’ancien Premier ministre et maire du Havre Edouard Philippe lance son propre parti, baptisé “Horizons”, le 9 octobre 2021 au Havre JEAN-FRANCOIS MONIER AFP/Archives

Mais alors, quoi de neuf sous le soleil ? « L’objectif est double, explique Maud Bregeon, porte-parole de La République en marche. D’abord, il s’agit de se rassembler autour de cette organisation pour la présidentielle. Et puis nous voulons inscrire dans la durée et dans le paysage politique cette place centrale qu’on occupe aujourd’hui. Une place que cette structure permet de consolider. »

Dans l’aile gauche de la majorité, comme à Territoire de progrès, la députée Catherine Osson reconnaît qu’« Ensemble citoyens ! » ne constitue pas un « énorme changement ». « En vérité, les parlementaires travaillent déjà en commun. Sur les textes importants, la ”maison commune” marche déjà », assume l’élue du Nord. L’événement de lundi soir et la nouvelle structure, même si elle n’est pas très contraignante, vont surtout permettre de « démontrer le rassemblement » de la majorité. Là-dessus, ses différentes composantes sont sur la même ligne.

[…]

20Minutes / France24


« Maison commune » de la majorité : les femmes veulent plus de responsabilités

Alors que les partis de la majorité présidentielle se retrouvent ce lundi soir à la Mutualité, la colère gronde sur le manque de parité dans les instances dirigeantes. Des députées vont lancer un mouvement, les Simones, pour réclamer davantage de postes à responsabilité pour les femmes.

Ce soir-là autour de la table à Lassay, il y avait onze hommes (dont Richard Ferrand, François Bayrou, Édouard Philippe, Stanislas Guerini ou encore Christophe Castaner) et… une seule femme. La députée de l’Essonne Marie Guévenoux, déléguée générale adjointe de LREM. Quand il l’a appris le lendemain, Emmanuel Macron a vu rouge, « très agacé », dit-on. « Une assemblée de mecs, que des mâles blancs dominants et une seule femme ramenée au rang de faire-valoir. On aurait cru une réunion RPR des années 1980. C’est terrible pour l’image de la majorité », grince un proche. En interne, depuis, la colère n’est pas retombée.

Aubervilliers, 93, France, le 30 mars 2019. Premier meeting de LREM (La République En Marche) pour lancer sa campagne des électiuons européennes. Edouard Philippe, premier ministre entourré de Farnçois Bayrou, président du Modem et de Richard Ferrand, président de l’Assemblée Nationale.

« J’ai un problème avec la tête de cette Maison commune… Mais quand on leur fait remarquer, ils nous disent : Tu fais ta crise de nerfs… » remarque très amère une ministre. « Honnêtement, ça fait ch… Ce qui se passe là, c’est la conséquence que pendant quatre ans on n’a pas su mettre les femmes au premier plan. C’est la meilleure illustration de notre plafond de verre politique » reprend une cadre d’En marche ! sous couvert d’anonymat.

[…]

Le Parisien


Sur Europe 1, Sarah El Haïry, secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse, a présenté “Ensemble citoyens!“, la “maison commune” de la majorité, qui sera lancée lundi à Paris. “L’objectif est de porter l’unité de la France sans être dans de la chamaillerie de chapelles“, explique-t-elle. « C’est la concrétisation de ce qu’on a fait pendant 4 ans et demi »


Lancement de la “maison commune” : “Aujourd’hui la gauche est atomisée et divisée, la droite aussi (…) Face à cela nous devons, nous, dans la majorité, tous ceux qui soutiennent le président, afficher une image d’unité” – Gilles Boyer sur Europe1

Rapprochement entre Horizon et la maison commune : “Nous espérons être copropriétaires de cette maison commune” – Gilles Boyer sur Europe1


Fdesouche sur les réseaux sociaux