Fdesouche

La Grèce a ouvert ce samedi deux nouveaux camps fermés pour demandeurs d’asile dans les îles de Leros et de Kos, un modèle critiqué par des défenseurs des droits humains pour les contrôle stricts qui y sont imposés. «Une nouvelle ère commence», a déclaré le ministre des Migrations Notis Mitarachi en annonçant l’ouverture de ces deux nouveaux camps.

Les nouveaux camps sécurisés, entourés de barbelés, pourvus de caméras de surveillance et de portails magnétiques où les demandeurs d’asile doivent présenter des badges électroniques et leurs empreintes digitales pour pouvoir entrer, sont fermés la nuit. Les demandeurs d’asile peuvent sortir dans la journée mais doivent impérativement rentrer le soir.

Ces nouvelles installations que la Grèce s’est engagée à mettre en place grâce des fonds de l’Union européenne, sont appelées à remplacer les anciens camps sordides où s’entassaient des milliers de migrants dans des conditions insalubres. «Nous libérons nos îles du problème des migrants et de ses conséquences», a ajouté le ministre. «Les images des années 2015-2019 appartiennent désormais au passé».

(…) Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux