Fdesouche

L’international français Ferland Mendy accusé d’agression sexuelle et physique lors de sa période lyonnaise

Tel est pris qui croyait prendre.

Cet adage pourrait résumer cette nouvelle affaire d’agression dans le monde du football, qui concerne cette fois-ci l’ancien défenseur de l’OL Ferland Mendy. L’actuel joueur de Real Madrid a en effet montré son indignation sur Twitter ce mercredi, alors que plusieurs journaux français et anglais ont illustré leurs articles sur son homonyme Benjamin Mendy, actuellement en détention pour viol, avec des photos de lui.

Cependant, c’est à ce moment que Romain Molina a décidé de faire du Romain Molina. Le lanceur d’alerte aux informations toujours très sérieuses a révélé des faits d’exhibition sexuelle et de violences à l’encontre d’une femme de la part de Ferland Mendy.

Totalement d’accord avec toi, c’est scandaleux, comme un gars mettant des coups de poing et de pied à une fille après lui avoir montré son sexe“, a déclaré le collaborateur du Guardian, de CNN, de la BBC et du New York Times.

Il n’en fallait pas moins pour que Twitter s’enflamme. Face aux doutes émis par certains internautes, le révélateur des cas d’abus sur mineur dans plusieurs fédérations mondiales a rendu publique une page de la plainte anonyme en question déposée le 3 janvier 2018, ce qui laisse supposer que les faits ont eu lieu lors d’une soirée du Nouvel an.

On y apprend que le footballeur aurait dans un premier temps “manipulé son sexe en faisant des mouvements de va-et-vient” en direction de sa victime non consentante, avant de remettre son caleçon. C’est à ce moment que la jeune femme se serait énervée et que la situation serait devenue beaucoup plus violente.

Une plainte déposée par la victime

Il l’a attrapé par une main à la gorge et l’a étranglé (…) l’a poussé violemment et mos un coup de poing qu’elle a reçu dans la joue (…) il continuait à lui mettre des coups de poing (…) elle est tombée sur le dos et là, il lui a mis un violent coup de pied dans la tête“, est-il écrit.

L’intervention d’un ami du sportif n’a rien changé. “Kenza bavait, elle avait de la mousse à la bouche et elle pleurait“, est-il indiqué. Ferland Mendy se serait ensuite excusé et la victime et une amie à elle se sont enfermées dans la salle de bain de la chambre d’hôtel où les faits supposés ont eu lieu.

Ferland Mendy et son entourage n’ont pour le moment pas réagi.

LyonMag

Audio de Romain Molina détaillant l’affaire


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux