Fdesouche

Migrants « mineurs » considérés comme majeurs par le parquet : ces Bretons qui luttent contre leur expulsion

Une manifestation a eu lieu, ce mercredi 17 novembre, devant les portes de la préfecture de Quimper pour dénoncer la dématérialisation des procédures. Avec pour conséquence, la privation des droits des étrangers.

Une centaine de personnes se sont rassemblées, dès 13 h 30, sous l’égide de la coordination Bretagne-Pays de Loire-Normandie, devant l’entrée de la rue Sainte-Catherine à Quimper. « La dématérialisation, une fabrique de sans-papiers ». La banderole, déployée devant la préfecture, résume le mot d’ordre du jour. Et la colère des représentants des associations finistériennes. « La prise de rendez-vous en ligne impose un accès à internet et complexifie toutes les procédures. Cette dématérialisation à marche forcée aboutit, surtout, à priver les demandeurs de leurs droits », dénonce Nancy, de l’Adjim (Accompagnement des jeunes migrants mineurs) de Brest.

[…]

Le Télégramme

(Merci à Martin)


Fdesouche sur les réseaux sociaux