Fdesouche

En France, le taux de chômage des étrangers extra-européens est 2,6 fois plus élevé que celui des personnes de nationalité française (INSEE)

INSEE / Enquête Emploi – 2020

En 2018, le taux de chômage des étrangers non originaires de l’Union européenne (22 %) est 2,6 fois plus élevé que celui des personne de nationalité française (8 %). Cette différence est un peu plus marquée pour les femmes (24 %, contre 8 % pour les femmes de nationalité française).

Source : INSEE


INSEE / Enquête Emploi – 2019

En 2017, le taux de chômage des étrangers non originaires de l’Union européenne (24 %) est 2,8 fois plus élevé que celui des personnes de nationalité française (9 %). Cette différence est un peu plus marquée pour les femmes (26 %, contre 9 % pour les femmes de nationalité française).

Source : INSEE


Fdesouche sur les réseaux sociaux