Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Le candidat de La France insoumise à l’élection présidentielle veut « tout changer pour survivre et vivre mieux ». Il revient sur son débat avec Eric Zemmour, précise son programme éducatif et analyse les chances de la gauche. Entretien.

Comment expliquer la dynamique Zemmour dans les sondages ? Est-ce une bulle ?

Non, c’est une réalité : le glissement vers l’extrême droite de toute la droite. Il siphonne Le Pen et Bertrand. Dans le débat sur le « séparatisme », LR a joué la surenchère. On a assez connu, dans l’histoire, la haine entre Français pour des questions religieuses. On ne joue pas avec ça !

[…]

Clémentine Autain nous y représentait. Les droits des Ouïghours doivent être respectés et ceux des Rohingyas également. J’ai toujours défendu la liberté et la dignité humaine. Ce qui ne veut pas dire que je m’alignerai sur ceux qui parlent de génocide, ce que ne fait aucune grande ONG. Et cela ne fera pas de moi un partisan de la guerre froide avec la Chine, j’y suis absolument opposé !

Est-ce votre dernière campagne ?

Sur mon nom ? Je crois, oui. Une fois élu, je ne redoublerai pas. Je mettrai en place la constituante. Je ne plaisante pas en vous disant : « Je vais être élu ! » C’est possible. Il y a deux mois, les experts nous disaient que le second tour serait forcément entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Et maintenant voilà Zemmour… La situation est extrêmement volatile.

[…]


L’Obs


Fdesouche sur les réseaux sociaux